Archives pour la catégorie social

Le laïcisme est-il la réponse à l’islamisme ?

L’islamisme radical qui est venu massacrer nos proches et nos familles jusque sur notre sol, a proclamé agir contre « la bannière de la croix ». Il ne fait aucun doute que, pour nos agresseurs, c’est l’identité chrétienne de notre nation qui en fait une cible. Lorsqu’ils ajoutent la référence aux « croisés », ils projettent sur le conflit du Proche-Orient une interprétation clairement religieuse. Pour beaucoup, la cause est entendue : on se massacre au nom de Dieu, et les religions sont irrémédiablement une cause de violence. Continuer la lecture de Le laïcisme est-il la réponse à l’islamisme ? 

Que faire de notre colère ?

La vague d’émotions consécutive aux attentats de Paris, et qui submerge depuis deux jours les réseaux sociaux, laisse s’exprimer tour à tour la stupeur, l’indignation et la colère. Cette colère est juste et doit pouvoir s’exprimer : colère contre la violence aveugle et contre ses auteurs, colère envers les erreurs et indécisions qui ont pu permettre ce drame, colère surtout contre l’inexplicable, l’injuste fatalité qui a frappé au hasard des innocents. Continuer la lecture de Que faire de notre colère ? 

La société du prêt-à-penser

J’ai parfois l’impression que le débat politique de notre pays ressemble à un concours de bonimenteurs qui s’efforcent de nous vendre des idées toutes faites et bien emballées, pour nous éviter de trop avoir à réfléchir. L’opinion publique se modèle à l’image de notre société de consommation. Continuer la lecture de La société du prêt-à-penser 

Obéissance, liberté et totalitarisme

Nous avons appris à nous méfier de l’obéissance, pour nous prémunir de la dictature. Après tout, lors du procès de Nuremberg, tous les bourreaux du régime nazi n’affirmaient-il pas qu’ils obéissaient aux ordres ? On serait presque tentés d’en conclure que la désobéissance est une condition de la liberté. Continuer la lecture de Obéissance, liberté et totalitarisme 

La fabrique de l’intolérance

Le plan d’action pour l’égalité entre filles et garçons, dévoilé par Najat Vallaud-Belkacem le mardi 25 novembre 2014, tout en revendiquant des intentions louables, va produire des effets exactement contraires à ceux annoncés.

En effet, l’objectif revendiqué par le gouvernement est de lutter contre les discriminations, Continuer la lecture de La fabrique de l’intolérance